Je veux du bad day, je veux du bad life !

En octobre dernier, j’ai vécu une petite mésaventure chirurgicale. Oh ! Pas grand chose, aux dires de certains et je reconnais que cela aurait pu être bien plus grave, surtout à cet endroit du corps humain pour une femme. J’ai eu droit à un abcès mammaire venu de nulle part et surtout mal diagnostiqué par la remplaçante de mon médecin traitant alors que je suis allée la voir dés les premières douleurs ressenties.

Je suis donc restée 10 jours avec cette infection non soignée pour finir par subir une intervention en urgence. 10 jours de douleurs intenses suivis de 2 semaines de méchage quotidien… Croyez-moi sur parole, ce ne fut pas une partie de plaisir, plutôt des séances de torture quotidiennes !

Ce fut tellement soudain et brutal que j’ai mis quelques semaines à m’en remettre psychologiquement. Cela peut paraître très exagéré pour certains mais qu’importe, c’est comme ça que je l’ai vécu et ressenti. Et comme les médecins n’ont pas su m’expliquer pourquoi cet abcès est survenu, j’ai de plus vécu un moment dans la crainte que cela recommence à tout moment.

Aujourd’hui, après maintes mammographies et échographies, et même un IRM, tout est rentré dans l’ordre et l’angoisse de revivre cette horreur est enfin partie.

Pour en finir avec cette mésaventure, cela faisait quelques temps que je ressentais le besoin de scrapper les photos que j’ai prises à ce moment là. Parce que j’ai souvent pratiqué la scrapthérapie et cela m’a aidée dans les moments les plus difficiles de ma vie.

Alors hier, j’ai attaqué ma page à partir d’une mosaïque de 9 photos qui, à mes yeux, représentent bien cet épisode de ma vie… Le plus dur a été d’écrire le journaling. Je voulais du factuel et ne pas tomber dans le pathos.

Et voici ma page :

Violent & brutal

Mais en fait, je me trompais… Le plus dur ne fut pas le journaling, ni la mise en page. Non ! J’aime généralement « finir » mes pages en ajoutant des tampons ou des stickers et j’aime surtout que ce qu’ils racontent correspondent au thème général.

Et bien, le plus dur fut d’en trouver qui correspondent à ma page et je dois dire que sur ce coup là, j’ai lamentablement échoué !

Violent & brutal details

Le titre de ma page est « violent & brutal » car même si je sais que ces 2 mots veulent dire la même chose, ils me viennent en tête dés que je repense à cet épisode. Ils s’imposaient donc d’eux mêmes. Dans mon journaling, je parle de douleurs, d’angoisses. Et tout ce que je trouvais dans mes tampons ou mes stickers, c’était :

« La vie est remplie de petits bonheurs »

« Savoir se réjouir des jolies choses »

« Encore un bonheur à immortaliser de toute urgence »

« Life is good »

« Embrace and celebrate »

« Real life is a beautiful life »

Mais non ! La vie réelle n’est pas toujours une belle vie et non ! cet épisode de ma vie n’est pas un petit bonheur à immortaliser de toute urgence mais cela ne m’empêche pas d’avoir envie de le scrapper !

Ne trouvez-vous pas, comme moi, que le matos scrap est un peu trop tourné vers le « Happy Life » ? Les réseaux sociaux ont aussi favorisé cela, à mon avis. On n’y voit généralement que les bons moments, histoire de faire croire que nos vies sont parfaites !

La vie, ce n’est pas qu’un enchainement de petits bonheurs à immortaliser… En tout cas, la mienne c’est aussi les emmerdes au boulot, les problèmes de santé, les crises de migraine, les amies perdues, les jours de cafard, les crapauds qui font chier… Et si je veux scrapper tout ça, impossible de trouver de quoi décorer mes pages dans mon matos !

Alors oui ! Je veux un peu plus de bad life et de bad day dans mon matos crap !

Je lance un appel aux fabricants. Je ne parle de nous faire des planches de tampons ou des stickers sur la dépression ou la vie de merde mais juste être un peu plus réaliste sur ce qu’est la vie au quotidien !

Publicités