Des marchés aux bestiaux d’un nouveau genre

Cela va faire 15 ans que je suis célibataire ! Je trouve que ça commence à faire long, non ? Même s’il y a eu des rencontres au cours de ces 15 ans, rien n’a jamais été durable et concluant. Et si ma vie telle qu’elle est aujourd’hui (c’est-à-dire « je fais ce que je veux sans rendre de compte à personne ») me convient parfaitement, il faut avouer qu’un peu de tendresse dans ce monde de brutes ne ferait pas de mal !

Sur les conseils d’une amie, j’ai téléchargé il y a quelques mois l’application Tinder, une application dérivée de Facebook et qui s’apparente à un site de rencontres…

Jusqu’ici je ne l’avais jamais ouverte et je ne m’étais jamais connectée. Il faut dire qu’il y a 15 ans justement, après une rupture assez douloureuse, j’ai trainé pas mal sur les sites de rencontres… Des rencontres il y a eu mais rien de bien concluant, ce fut même plutôt désastreux alors recommencer tout le toutim, 15 ans après, ne me séduisait guère !

Et pourtant, vendredi soir, ne me demandez pas pourquoi, j’ai ouvert Tinder et je me suis connectée ! Après une mise à jour du profil avec 2 ou 3 photos de moi, quelques unes de mes photos de Paris, j’ai commencé à passer en revue les personnes que l’application me proposait.

Le principe est simple : cela fonctionne avec la géolocalisation et donc la proximité géographique… même si le bazar m’a proposé des personnes vivant à plus de 5.000 km… Il doit y avoir des bugs dans la matrice ! Si la personne te plait, tu likes et si en retour elle te like, tu peux commencer à discuter… et plus si affinités !

Passer en revue est un doux euphémisme par rapport au fonctionnement de cette appli : tu défiles un tas virtuel de photos… tu n’aimes pas, tu glisses la photo vers la gauche, tu aimes, tu la glisses vers la droite ! En gros, ceux que tu n’aimes pas, tu les jettes littéralement et virtuellement !

Et c’est là que j’ai eu l’impression de faire mon marché sur les anciens marchés aux bestiaux ! C’est hallucinant de rapidité et d’efficacité… et désolant à la fois : tu cliques sur la photo (quand il y en a !), tu fais défiler les autres photos (quand il y en a !), tu lis la présentation que le gars aura pris la peine de mettre (quand il y en a !) et au revoir Monsieur, merci Kiki !

Et alors, tu en prends plein les mirettes, tant au niveau des photos que des présentations ! Je sais que les lecteurs de ce blog sont essentiellement des femmes mais si jamais vous avez dans votre entourage un homme qui est sur Tinder, montrez lui un peu ce post parce que non, décidément, il y a des choses à faire et des choses à ne pas faire !…

Parce que les gars, n’oubliez pas :

En ce qui concerne les photos, par pitié, Messieurs, évitez :

Les photos de vous il y a 20 ans ! Ça se voit comme le nez au milieu de la figure ! Le gars est censé avoir 44 ans et sur la photo, tu as un jeune Apolon de 25 ans ! Ou alors les photos de vous enfant… On s’en fout que vous ayez été un charmant bambin, nous ce qu’on veut c’est savoir à quoi vous ressemblez là maintenant, en 2015 !

Les photos de vous torse nu et/ou dans des positions plus ou moins suggestives, pour moi, perso, ça veut simplement dire « je me la pète grave » et/ou « je suis un gros pervers »

Les photos de vous en train de fumer un cigare ! Nan mais sérieux ? C’est quoi ça ? Je pense que Freud se serait régalé avec l’envie que vous avez de vous montrer avec un gros truc phallique dans bouche ! Et c’est pareil pour les photos de vous en train de picoler et de vous mettre la tête à l’envers, ça serait plutôt un tue-l’amour en ce qui me concerne !

Les photos de vous en train de faire de la plongée ! Il y a un nombre de gars qui font de la plongée sur Tinder, c’est tout simplement hallucinant ! Ça marche aussi pour toutes les autres photos de vous en train de faire du sport ! Ok, c’est vrai je ne suis pas sportive alors ce serait presque rédhibitoire en ce qui me concerne mais même pour les nanas accro au sport, une seule photo suffit, pas 12 !

Les photos de vous en train de chevaucher une grosse cylindrée ou au volant d’une voiture de sport ! Seriously ?! En fait, vous ne connaissez absolument rien aux femmes, c’est ça le truc ? On s’en fout de votre voiture ou de votre moto… Et là encore, Freud aurait des choses à dire !

Les photos où on ne voit qu’un tout petit bout de vous, genre votre œil, votre barbe, votre postérieur assis sur une chaise (si si si ! je vous jure !) ou les photos pixellisées ou avec flou artistique (un flou est un flou, si rien n’est net, ce n’est pas de l’art, c’est une photo ratée !) ou retouchée genre à mort ou encore retravaillée façon dessin, peinture, bd.

Les photos « je sors de prison » prises au smartphone, avec effet poisson lune, si possible du bas pour une belle mise en valeur du fafadou et le tout sans un sourire pour avoir l’air le moins aimable possible.

Et enfin, par pitié, évitez les photos qui n’ont aucun rapport avec la choucroute : tracteurs ou locomotives, pavé de saumon, sachet de doritos et autre trucs de ce genre ! Je vous jure que c’est vrai, que ça existe, je les ai vues de mes yeux ces photos ! Les photos de profil sont constituées des deux ou trois dernières photos que vous avez mises en profil sur votre compte Facebook mais rien ne vous empêche de faire un peu le ménage… J’ai vu des « Je suis Charlie » par dizaines !

Et les présentations, parlons-en un peu, s’il vous plait ! Pratiquement une fois sur deux, on y retrouve le mot « épicurien » ! Personnellement, quand je lis ce mot (qu’on ne voit que dans les annonces de site de rencontre !), je lis « je suis prêt à tout tellement j’ai faim et surtout n’attends rien en retour ! ». Je crois qu’aucun de ceux qui utilisent ce mot n’a jamais pris la peine d’en chercher la définition exacte : « l’épicurisme est axé sur la recherche d’un bonheur et d’une sagesse dont le but est d’atteindre la tranquillité de l’âme. Il professe que pour éviter la souffrance, il faut éviter les sources de plaisir qui ne sont ni naturelles ni nécessaires. Il ne prône donc nullement la recherche effrénée du plaisir » (source Wikipedia). Et ouais ! Ceux qui se cachent derrière ce mot pour expliquer qu’ils aiment bouffer, picoler et avoir des relations sans lendemain ont tout faux !

Après, il y a ceux qui annoncent directement la couleur : « En union très libre, je ne cherche rien de sérieux, discrétion assurée ! » ou « Juste ici pour prendre du bon temps sans prise de tête ! » (ai-je besoin de décoder ?). Ah et puis c’est marrant, ils aiment tous le sport, les voyages, la nature, les sorties, les bons restaurants, les bons vins… Pas un seul ne se vante de passer ses soirées en jogging vautré sur son canapé devant Game of Thrones ou sa console de jeu avec pour seule compagnie un paquet de chips et une 1664 !

Allez, je vais arrêter de me moquer de ces messieurs car j’imagine que c’est la même chose pour les dames, en version Duck Face et décolleté plongeant !

En conclusion, 3 jours sur cette application, j’ai très peu liké et n’ai reçu aucun like en retour… ça en est limite vexant mais bon, je n’attendais rien de cet outil, au moins il ne m’aura pas déçu ! Je crois que je suis à nouveau vaccinée pour 15 ans jusqu’à mon prochain essai, car non décidément, je n’aime pas les marchés aux bestiaux !