Textured KAL

ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la construction d’un châle sans oser le demander !

En Septembre dernier, je suis tombée en amour devant une superbe étole de chez Purl Soho et j’ai proposé à quelques copines qu’on la fasse ensemble via un KAL (« Knit Along » en anglais). Pour ce faire, j’ai créé un Groupe Facebook… et j’ai eu la très agréable surprise d’avoir plus de 80 demandes d’inscription, un truc de dingue !!!

A ce jour, les 86 tricoteuses n’ont pas toutes fini leur projet et je dois honteusement avouer que pour ma part, il est à peine commencé pour cause de trop de projets encours ou dans ma tête. Je pense qu’une dizaine de filles a fini et nous voyons de magnifiques ouvrages et de superbes combos de couleurs !

Les points positifs de ce KAL et de ce Groupe Facebook ont été sans aucun doute une grande entraide entre les membres et surtout un effet booster de motivation en voyant l’avancée des copines !!!

Ceci étant dit, si vous ne le savez pas encore, je suis une grande adepte des châles ! Depuis juillet 2012, date à laquelle j’ai commencé le tricot, j’en ai déja tricoté 12 et le 13ème est sur mes aiguilles (cadeau de Noël pour une de mes nièces). Si vous souhaitez voir mes différents ouvrages, je vous rappelle que vous pouvez vous inscrire sur Ravelry, un énorme site communautaire en anglais autour du tricot et du crochet. Vous m’y trouverez sous le pseudo ArmanceScrap (inscription totalement gratuite).

Vous avez été nombreuses à manifester votre envie de tricoter un châle, à me demander des renseignements ou encore à me faire de votre peur de vous lancer dans un tel ouvrage…

Alors me voici avec un nouveau projet de KAL à vous proposer : un châle très simple, sans dentelle mais qui vous permettra de comprendre la construction d’un châle et de vous ouvrir ainsi à un nouvel univers de projets !

Vous savez faire une maille endroit ? Vous savez faire une maille envers ? Alors vous savez tout ce dont vous avez besoin pour vous lancer !

Allez !!! Je ne vous ferai pas patienter plus longtemps, comme certaines l’ont déjà deviné, le modèle que je vous proposer de réaliser toutes ensemble, c’est :

LE TEXTURED SHAWL by Orlane

3130790195_bf240c1350_z

Voici un lien Google où vous pourrez voir des modèles déjà réalisés : Textured Shawl.

Pour ma part, j’ai déjà réalisé 2 fois et il est vraiment très agréable à faire (même carrément reposant après avoir fait un châle en dentelle très compliqué !) :

Une première fois en Baby Silk Alpaga de Drops et en 2 couleurs :

IMG_1309

Et une seconde fois pour ma bichette Maïna en Sierra Andina d’Adriafil :

IMG_2728

EXPLICATIONS À TÉLÉCHARGER :

Ce modèle étant gratuit, je vous propose ici le téléchargement du pdf : en anglais et sa traduction en français. Il s’agit plus à proprement parlé d’une « recette » que d’un patron à proprement parlé.

CONSTRUCTION D’UN CHÂLE :

Il existe plusieurs façonS de construire un châle au tricot mais celle utilisée pour ce modèle est, je pense, la plus utilisée.

Contrairement à ce que l’on peut penser tant qu’on n’en a pas fait un, un châle de ce type ne se construit pas en montant 300 ou 400 mailles au départ et en diminuant à chaque rang pour finir par la pointe avec une seule maille, comme ceci :

Constrcution 1

Il ne se construit pas non plus du haut vers le bas, en augmentant à chaque rang :

Constrcution 2

Non, ce châle ce construit en montant 7 à 9 mailles au départ et les 4 augmentations (à la lisière et autour de la maille centrale) vont permettre au bout de plus ou moins 220 rangs de lui donner toute son ampleur, comme ce ci :

Constrcution 3

QUELQUES EXPLICATIONS :

Les 3 points utilisés pour ce modèle sont très basiques :

Le Jersey (Stockinette stitch) : 1 rang en mailles endroits suivi d’1 rang en mailles envers

Le Point Texturé : Il se fait sur 2 mailles

– Glisser la 1ère maille comme pour la tricoter en maille enverS

– Tricoter la 2nde maille à l’endroit

– Faire 1 jeté : passer le fil de l’arrière vers l’avant entre vos 2 aiguilles en le replaçant ensuite sur l’arrière, ainsi il forme une nouvelle maille sur votre aiguille de droite (c’est une façon de faire une augmentation)

– Passer la 1ère maille glissée par dessus la maille tricoté + le jeté et la laisser tomber de l’aiguille

Au final, vous perdez une maille mais vous en avez créé une autre avec le jeté donc on se retrouve toujours avec le même nombre de maille.

Le point Mousse (Garter Stitch) : rangs endroits et envers en mailles endroit, pour la bordure finale.

Les augmentations sont donc au nombre de 4 et réalisées sur chaque rang endroit :

M1L : augmentation intercalaire inclinée gauche => relever le fil intercalaire entre vos 2 mailles sur l’aiguille gauche de l’avant vers l’arrière puis tricoter la maille à l’endroit dans le brin arrière (torse).

Les M1L se font en début de rang (après les 2 mailles endroits de la lisière) et juste après la maille centrale

M1R : augmentation intercalaire inclinée droite => relever le fil intercalaire entre vos 2 mailles sur l’aiguille de gauche de l’arrière vers l’avant et tricoter la maille à l’endroit dans le brin avant (torse).

Les M1R se font en fin de rang (avant les 2 mailles endroit de la lisière) et juste avant la maille centrale.

Une petite vidéo (en anglais mais il suffit de regarder les images) vaut mieux que des mots :

Ces augmentation sont donc à faire sur chaque rang endroit, que ce soit dans la partie en Jersey, dans la partie en Point Texturé ou dans la bordure finale en point Mousse. Cela générera dans le Point Texturé, un décalage dans le dessin qu’il forme, comme vous pouvez le voir sur cette photo :

IMG_2242

POUR LE DÉBUT :

La façon dont le modèle original est commencé, pour ma part, ne me convient pas car il donne un aspect « aile de raie » au châle une fois terminé mais ça n’est vraiment que mon avis, d’autant qu’on peut quelque peu l’atténuer au blocage final.

J’ai donc débuté les miens en utilisant ce qu’on appelle « le Garter Tab » qui certes peut être un peu complexe à comprendre au départ mais qui est beaucoup plus joli à la fin. Vous trouverez les explications de cette technique dans le Tuto en Français (Cf. Variante pour le démarrage) mais voici une petite vidéo (en anglais également mais les images suffisent – Montez les 3 mailles de n’importe quelle façon, ça n’est pas important) :

C’est vraiment à vous de choisir la manière dont vous souhaiterez débuter votre ouvrage !

POUR LA SUITE :

Le modèle original propose d’alterner 16 rangs de Jersey et 16 rangs de Point Texturé mais vous êtes totalement libres d’adapter le nombre de rangs selon vos souhaits (j’en fais 20 de chaque). Tout comme vous pouvez faire votre châle plus grand que le modèle original en continuant d’alterner les parties en Jersey et les parties en Point Texturé jusqu’à l’obtention de la longueur voulue.

Il faut savoir qu’il s’étendra quelque peu au blocage, car oui, pour ce modèle le blocage sera obligatoire… mais nous en reparlerons en temps et en heure si vous vous le voulez bien !

LE MATÉRIEL :

Les aiguilles : pour tricoter un châle, il vous faudra sans aucun doute des aiguilles circulaires. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez d’ores et déjà investir dans des aiguilles circulaires interchangeables, vendues à l’unité ou en kit (constituées d’un côté des pointes et de l’autre des câbles ce qui vous permet d’adapter les uns et les autres en fonction de vos besoin. Exemple : Aiguilles Circulaires Interchangeables et câbles KnitPro mais il existe d’autres marques) ou vous contenter d’acheter une paire d’aiguilles circulaires fixes (les pointes et les câbles sont indissociables. Exemple : Aiguilles Circulaires Fixes Hiya-Hiya, là encore il existe d’autres marques).

Quelque soit le type d’aiguilles circulaires que vous choisirez, il vous faudra, je pense, un câble de 100cm minimum.

Les marqueurs : pour vous rappeler en permanence de l’emplacement de vos augmentations, il est très pratique d’utiliser des marqueurs, que vous placerez de part et d’autre de votre maille centrale et avant et après les 2 mailles endroit de votre lisière. Pour ma part, j’utilise ceux-là mais il en existe également plein d’autres modèles.

La laine : alors pour ce sujet, je ne pourrais que vous suggérer quelques laines car cela dépend vraiment de vos envies, ce châle pouvant se faire dans pratiquement tout type de laine.

Pour ma part, je pense que ce modèle mérite une laine très mousseuse, très fluffy, pour un châle chaleureux et confortable, comme un doudou. Ce qui, à mes yeux, exclut la Mérino mais ça n’est que mon avis.

Cette fois ci, je vais réutiliser la Sierra Andina que j’avais déjà utilisée pour le Textured de Maïna.

L’Alpaga Silk de Drops donne également un joli rendu et pour un effet plus fluffy, on peut également utiliser l’Alpaga de Drops et la Kid Silk de Drops également ou encore l’Alpaga et la Plumette de La Droguerie, en tricotant les 2 brins de chaque laine en même temps.

Vous trouverez plusieurs suggestions de laine dans la traduction française du modèle.

LE GROUPE FACEBOOK :

Il ne sera créé qu’après le 1er janvier afin de vous laisser passer les fêtes et de vous permettre d’acquérir tout ce qu’il faut pour commencer. Tout comme ce post, il sera accessible (sur demande) à tout moment, vous pourrez donc prendre le train en marche sans problème.

Il s’appelera TEXTURED KAL et vous devrez demander votre inscription soit en commentaire de ce post, soit en me contactant sur Facebook (Armance Scrap).

Voilà, je crois que j’ai tout dit… enfin peut être pas mais si je pense à d’autres choses, je ferais des mises à jour de ce post.

N’hésitez pas, dans l’attente de la création du Groupe Facebook, à me poser toutes les questions que vous souhaitez soit par mail (armance.scrap@orange.fr) soit en commentaire de ce post… des questions sur le matériel car pour les questions techniques, nous attendrons l’ouverture du Groupe Facebook.

Je vous dis à très bientôt pour cette nouvelle aventure !